Paris : top des lieux insolites à visiter

Paris

Les visites guidées sont intéressantes lorsque l’itinéraire répertorie des lieux extravertis et insolites. Passer par ces genres de destinations ne fait pas pour autant rater l’essentiel d’une exploration touristique. Dans la capitale française, ces lieux cachent des anecdotes méconnues, mais intéressantes. Visiter ces endroits permet de connaitre un peu plus le pays et d’avoir un séjour plus plaisant. Il est donc crucial de connaitre les destinations cachant des insolites dans le centre de la partie centrale de la France pour profiter pleinement des déplacements.  

Scruter les passages de la capitale française

La capitale française a connu un élargissement depuis 1860 en intégrant à son agglomération des régions voisines comme Belleville, La Villette ou encore Montmartre. Les individus de classe aisée sont nombreux à s’être installés à paris depuis le grand aménagement du 19e siècle. De ce fait, les ruelles ont été aménagées de façon à laisser couler l’eau. En effet, les habitants de ces quartiers chics veulent faire leurs courses tranquilles, sans se mouiller en marchant. Cette habitude a ensuite été adoptée par d’autres villes comme Nantes dans le passage Pommeraye ou encore à Bordeaux dans la Galerie bordelaise. Plus tard, durant les périodes d’Haussmann, la conglomération parisienne a été restructurée de manière à aménager de plus grandes avenues. Cet aménagement a remplacé la plupart des passages parisiens, ce qui a minimisé le nombre des avenues intéressant. Certes, certains passages comme celui du Prado à Strasbourg, du Havre près du métro de Saint-Lazare ou encore du Vendôme se trouvant près du métro République embellissent encore la plus belle ville du monde. Si ce genre d’exploration vous inspire, cliquez ici pour en connaitre davantage.  

Partir à la découverte de la butte Bergeyre et du village de Charonne

Les touristes qui viennent en france ne peuvent pas se passer de l’endroit se situant au bout de la rue Georges-Lardennois, à 100 mètres d’altitude. Ce chemin est réservé aux automobiles, mais pour les piétons, il est possible de passer par l’avenue Simon Bolivar ou par la rue Chaufourniers pour y accéder. Tout là-haut, le temps reste figé à la vue des vignobles et des jardins sans oublier la magnifique vue de Montmartre. Ces paysages font rêver les visiteurs en faisant allusion à un endroit hors de la capitale française. Il en est de même pour le village de Charonne qui fait partie des régions avoisinant la capitale française. Durant une visite, les guides expliquent souvent que le carrefour dans la rue Saint-Blaise et la rue Bagnot était autrefois le centre du village de Charonne. C’est un endroit considéré comme incognito étant donné que peu de destinations touristiques le ciblent. Or, cette partie du pays répertorie de splendides impasses créées dans le but de bâtir des habitations pour ouvriers durant le 19e siècle.   

Se laisser charmer par l’art de rue parisien et le musée des Arts forains

De nombreux murs parisiens sont décorés par de magnifiques dessins et peinture imprégnés de la main des artistes de rue. Le coin Butte-aux-Cailles est une des zones les plus réputées pour ses décorations colorées, issues d’un mélange d’eau, de peinture et de quelques produits habituels de peintre. Des passages comme ceux de la « petite Alsace » ou encore de la rue Daviel et bien d’autres recoins charmants enjolivent les explorations touristiques de la capitale. Il existe même un terrain de basket imprégné de « street art » près de la rue Duperré. Hormis ces arts de rue, le musée des Arts forains est une destination insolite à inscrire dans l’agenda d’exploration. Même les Parisiens sont peu à connaitre et à visiter ce lieu insolite. Cet endroit est le fruit des mains de Jean-Paul Favand qui est adepte des arts forains et des antiquités. Ce personnage est un collectionneur qui a fondé son musée à partir de sa propre collection. Bref, c’est le lieu idéal pour passer un moment inoubliable et insolite en famille ou entre amis, et cela tout en traversant le temps à travers les fêtes foraines depuis 1850. Le musée est accessible par la station Cour Saint-Émilion.

 S’évader par le quartier de la Mouzaïa

Ce quartier fait allusion à la bataille du col de Mouzaïa en Algérie par son nom. Cet événement a eu lieu en raison de l’invasion française durant le 19e siècle. Certes, cette zone parisienne reflète cette histoire au premier coup d’œil. Une histoire intrigante précède ce quartier étant donné qu’il a été anciennement utilisé pour l’exploitation de gypse. Les produits de cette activité ont été utilisés comme matière première aux bâtiments parisiens. Plus tard, la carrière de gypse a été remplacée par un marché de chevaux. La viabilisation du terrain a été exigée par la collectivité locale ce qui a conduit les propriétaires à une faillite. Des créanciers ont ensuite pris la relève en 1889 et y ont construit des logements. Bien entendu, les habitations devaient être basses et légères étant donné la structure du sol instable à cause des antécédents d’exploitation. Cette contrainte a produit un paysage éblouissant avec des habitations en masse ayant des maisons en dessous de 8 mètres de large. La ligne de métro 7B passant par Danube, Pré-Saint-Gervais et Botzaris permettent d’accéder à ce lieu insolite.