Maison passive : guide détaillé !

Maison passive

Maintenir une température confortable dans une maison tout en économisant de l’énergie est un défi très difficile à relever. Toutefois, grâce à l’initiative du Dr Wolfgang Feist (fondateur du Passivhausinstitut) et du Pr Bo Adamson, un concept pour construire un habitat passif (une maison à basse consommation énergétique) est apparu en 1988. Les deux chercheurs ont pour but de bâtir des maisons qui peuvent diminuer la consommation énergétique tout en gardant la chaleur dans les bâtiments. Il convient de noter que, dans un foyer, le système de chauffage est la principale source de surconsommation. Pour Feist et Adamson, l’idée c’est d’équiper un logement de tous les composants qui peuvent retenir la chaleur à l’intérieur et de diminuer l’utilisation du chauffage. Sûrement, cette invention a suscité votre curiosité et celle des autres. Pour satisfaire votre soif de connaissance, voici un guide détaillé sur la construction d’une maison passive.

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Avant d’aborder le sujet, il est nécessaire de comprendre ce qu’est l’habitat passif. Le principal but quand vous voulez construire une maison passive c’est de diminuer votre consommation énergétique annuelle. En effet, en termes de chauffage, une maison dite passive a un besoin en énergie inférieur à 15 kWh/m2/an. Concernant sa consommation primaire, celle-ci doit être inférieure à 50 kWh/m2/an. Il faut aussi connaître que, pour ce type de bâtiment, l’étanchéité à l’air ne doit pas être prise à la légère. Non seulement les maisons passives vont vous tenir au chaud pendant les hivers, mais elles peuvent aussi vous abriter fraîchement pendant les périodes chaudes des étés. Ainsi, à n’importe quel moment, le confort dans votre maison est assuré. De plus, avec ce système de construction ingénieux, votre maison bénéficie d’une performance énergétique qui va diminuer jusqu’à 90 % la consommation annuelle.

Pendant la construction, il ne faut pas négliger le cahier de charge maison passive. En effet, il convient de noter que l’efficacité d’un bâtiment passif se repose sur son architecture, son isolation, sa ventilation et son orientation. Le non-respect du cahier de charge maison passive peut évidemment diminuer la performance énergétique de votre maison.

Pour la construction de votre maison passive ou si vous voulez seulement plus d’informations, rendez-vous sur beavy.fr.

Tout savoir sur l’isolation d’une maison passive

Faire l’isolation complète de votre maison c’est respecter le cahier de charge maison passive. D’abord, sachez qu’il existe quatre types d’isolation maison passive : l’isolation de la toiture, l’isolation des murs, l’isolation des sols et l’isolation des portes et des fenêtres.

– L’isolation de la toiture : ce procédé est très important pour pouvoir garder la chaleur à l’intérieur et pour garder la stabilité de la température. Non seulement la toiture est la principale source de perte thermique, mais elle est aussi une des parties les plus larges d’une maison. De ce fait, il faut bien l’isoler. En ce qui concerne le matériau d’isolation thermique pour votre toit, vous avez le choix entre : les polyisocyanurates (PIR), les polyuréthanes (PUR), la paille de bois, la laine de verre, le liège, les fibres de chanvre, et les celluloses.

– L’isolation des murs : que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur, l’isolation d’un mur maison passive est très importante pour différentes raisons. Il est évident que les murs mal isolés peuvent provoquer des pertes de chaleur très importantes. Pour les murs, les matériaux d’isolation maison passive sont : la laine de roche, les PSE, la laine de coton, les tissus recyclés et aussi la laine de verre.

– L’isolation des sols : le revêtement des sols est déjà une étape nécessaire, mais ce n’est pas encore suffisant pour garder la chaleur et diminuer le besoin énergétique en matière de chauffage. Pour qu’une maison fasse partie des BBC (Bâtiment à basse consommation), il faut isoler les sols. Pour ce faire, vous devez acheter des rouleaux ou des plaques thermiques. En isolant vos sols, non seulement vous allez avoir de la chaleur, mais vous pouvez aussi éviter les remontées de l’humidité.

– L’isolation des portes et des fenêtres : pour ce type d’isolation, le procédé est simple. En effet, pour isoler les portes et les fenêtres, il suffit d’acheter les produits qui suivent les normes en termes de maison passive isolation. De ce fait, il est sage de choisir celles qui résistent au vent et qui sont étanches à l’eau et à l’air.

L’architecture d’une maison passive

Avant tout, sachez qu’il existe deux types de maisons passives : la maison passive en bois et la maison passive traditionnelle. En ce qui concerne la maison passive traditionnelle, les matériaux de construction sont les parpaings, les briques ou le béton.

Cela peut vous déplaire, mais pour avoir un bâtiment passif, vous devez choisir une architecture simple. Toutefois, la structure interne de la maison doit suivre quelques règles. En effet, le plan maison passive doit favoriser la circulation de l’air et de la chaleur. Ainsi, il est déconseillé de cloisonner les différentes pièces de votre logement. Pour qu’une maison puisse avoir une bonne performance thermique, elle doit adopter une forme rectangulaire. Concernant la toiture, elle doit être inclinée, car les toits plats sont moins performants en matière d’efficacité thermique. Pour ce qui est de la taille d’un habitat passif, celle-ci peut être grande ou petite, cela n’affecte pas sa performance thermique.

Pour éviter les problèmes d’humidité, pensez à équiper votre maison d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC). De plus, ce système de ventilation peut récupérer la chaleur interne de votre maison et la distribuer dans toutes les pièces.

L’emplacement d’une maison passive

En général, le plan d’une maison passive est un peu complexe. Pour qu’une maison puisse avoir de la performance énergétique, sa construction doit suivre quelques règles. Tout d’abord, il faut savoir comment l’orienter. Généralement, une maison peut recevoir et garder efficacement de la chaleur en l’orientant au sud. Autrement dit, il faut que les compartiments qui sont les plus utilisés doivent recevoir les rayonnements du soleil. Ensuite, il est nécessaire de bien choisir le lieu où la construction doit être effectuée. L’emplacement idéal d’une maison passive est dans un endroit où le vent ne souffle pas trop fort. De ce fait, il faut éviter de la construire sur une vallée ou au bord d’un ravin. Bref, malgré son coût de construction très élevé, une maison passive est quand même plus économique qu’une simple maison.

Publié le
Catégorisé comme Droit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *