Comment bien choisir une perle de Tahiti ?

perle de Tahiti

De nature ronde, fascinante et précieuse, la perle de Tahiti est longtemps connue des Polynésiens. Elle est l’une des perles les plus connues dans le monde. Cette concrétion a une couleur noire. Trouver la perle de Tahiti convenable peut s’avérer difficile. Une telle démarche nécessite parfois l’aide d’un spécialiste. Plusieurs détails sont à considérer dans le choix.

Les généralités sur la perle de Tahiti

Classé parmi les gemmes, le cristal de swarovski est considéré comme une pierre précieuse. La beauté de cette concrétion fait d’elle le meilleur allié des amateurs de cristaux. Résultant d’une variété de mollusques bivalves, la perle de Tahiti fait l’exception avec son coloris noir. Elle se décline en reflets variés, dont l’aubergine, le cuivre, le bronze, le bleu, le vert et le Peacock. Le noir reste la teinte basique de cette perle des lagons polynésiens. La couleur varie selon la nature du mollusque qui l’a pourvue. Ce cristal est en abondance sur l’archipel des Tuamotu, le plus grand archipel de la Polynésie. La perle de Tahiti est aussi en grande masse sur les îles de Tahiti. Les variétés dorées sont principalement répertoriées en Australie. Les perles noires proviennent particulièrement des mollusques dotés de nacre épaisse très foncée. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Très impressionnante, la perle de Tahiti se distingue des autres cristaux de par sa couleur, sa forme, ses dimensions et son lustre. Sa teinte la plus dominante peut virer du noir foncé au gris. La saturation de la pierre équivaut à l’intensité de son coloris. Elle détermine la vivacité et la pureté du cristal. Le lustre qui indique le degré de luminosité de la pierre est le fruit de l’interférence entre la lumière et la surface de la perle.

Les spécificités de la concrétion

Très prisée des amateurs de bijoux perles, la perle de Tahiti a une taille variable allant de 8 à 16 mm. Certaines variétés atteignent des diamètres hors normes de 18 à 21 mm. Cette concrétion existe en 7 formes de base classées en 5 catégories. On note les perles noires ovales, rondes, semi-rondes, en forme de bouton, en forme de gouttes, cerclées, baroques et semi-baroques. Variable, la valeur de la perle polynésienne dépend de plusieurs éléments, dont la taille, la couleur, le nombre d’imperfections, l’épaisseur de la nacre et la brillance du lustre. Un cristal sans défaut en surface est plus onéreux qu’un modèle avec imperfections. Ce détail est le plus déterminant dans l’estimation de la valeur d’une perle. Il est défini en 5 classes principales, à savoir Top Gemme, A, B, C et D. La première catégorie (soit Top Gemme ou SuperGem) est associée aux perles dépourvues d’imperfection.

Une vraie perle de Tahiti se distingue facilement d’une fausse de par son apparence. Les cristaux sans défauts sont pourtant rares. La majorité des pierres polynésiennes comportent des irrégularités. Quel que soit son mode d’exposition, une concrétion authentique reflète toujours la lumière. Ce détail définit la véracité de la perle.

Les critères de choix d’une perle de Tahiti

Valorisé selon sa qualité, un bijou perle Tahiti s’évalue en 4 critères, dont le lustre. Ce dernier est déterminé à partir de l’épaisseur de la couche de nacre. Plus l’éclat s’intensifie, plus la gemme prend de la valeur. La taille est le second facteur d’évaluation retenu. Fournie en millimètre, elle exprime le diamètre du cristal. La dimension de la perle noire a une influence sur sa valeur. Déterminante, la forme fait aussi varier la catégorie. Le prix varie selon la rotondité de la gemme. Les perles parfaitement sphériques coûtent chères. Elles sont très rares. La surface est le dernier critère d’évaluation de cette perle. Les concrétions dont les deux tiers de la face comprennent des imperfections sont les moins cotées.

Afin de garantir la qualité de la perle noire à l’exportation, des règles de classification et de codification ont été instaurées en juillet 2001. Ces spécifications encadrent la conformité des perles de Tahiti à l’exportation. Elles prennent en compte plusieurs éléments, dont le poids, le diamètre, la forme, la qualité et la catégorie du cristal.

Les préférences et le budget

Cerclée, ronde, poire, verte, aubergine ou grise, la perle de Tahiti s’adapte à toutes les préférences et personnalités. Bien que le choix demeure subjectif, le goût est un facteur primordial. Il définit le style du propriétaire. Si certaines personnes sont fascinées par les teintes claires, d’autres aiment plutôt les couleurs sombres.

Le budget est également un détail très important. Nul ne peut se permettre d’acquérir un modèle menant au surendettement. Selon sa catégorie, la perle de Tahiti pourrait revenir chère. Le tarif est notamment lié à la rareté de la pierre. Un cristal rond sans imperfections représente environ 5 % de récolte brute.

Faites bien attention lors du choix de la pierre. Les contrefaçons existent bel et bien. Sachez que la perle de Tahiti ne doit subir aucune modification après la récolte. Contrairement à certaines perles, l’ornement n’est ni teinté ni retouché. De nombreux marchands locaux sans scrupule abusent de l’ignorance des acheteurs et commercialisent de faux produits. Les conseils d’un professionnel s’avèrent importants face à ce dilemme. Une vraie perle de Tahiti doit d’ailleurs bénéficier d’un certificat d’authenticité.