Une meilleure écoute de la musique grâce aux techniques d’analyse musicale

Une meilleure écoute de la musique grâce aux techniques d'analyse musicale

L’analyse musicale étudie une œuvre musicale dans sa construction générale. Cette construction s’articule autour de la forme culturelle de l’œuvre (langue dans laquelle est composée l’œuvre, l’origine socioculturel…), sa forme musicologique (opéra, symphonie, cantate, sonate) et la déclinaison des mouvements de l’œuvre (pour la musique classique). Ensuite, elle découvre les sources d’inspiration de l’œuvre (musique religieuse, militaire), sa forme d’exécution (orchestre, duo, quintet) et les apports instrumentaux (orgues, harmonicas, guitares…). C’est une étude historique, thématique et instrumentale, qui est l’apanage des professionnels des fondements des œuvres musicales.

Les domaines d’analyse de la musique

L’art musical évolue avec le temps. Il évolue aussi avec la dynamique de la technologie de l’instrumentation et de l’orchestration. Les sources d’inspirations musicales voguent au gré des mélanges culturels. Il est reconnu quatre domaines principaux, qui constituent le champ d’étude des professionnels de l’analyse de la musique, réunis au sein de la Société française d’analyse musicale, la société Sfam. L’analyse harmonique est l’un de ces domaines de la musique analyse, à laquelle se penche la Société française d’analyse musicale. L’analyse harmonique d’une œuvre musicale par les membres de cette société étudie les accords, l’un par rapport à l’autre. Cette technique utilise deux méthodes. La première est le principe des degrés, qui étudie les mouvements de la gamme. La deuxième méthode est le principe des fonctions. Celle-ci propose d’étudier une construction des fonctions où celles-ci sont décrites de manière différentes. Dans l’analyse schenkérienne, l’analyse musicale revue étudie la cohérence de l’œuvre avec la structure dénommée, l’Ursatz. Cette structure est une particularité des œuvres tonales. Dans les domaines de la musique analyse, l’analyse de la forme à la Sfam présente une œuvre musicale comme une construction bien structurée, imbriquée dans l’évolution historique de l’inspiration musicale. Enfin, l’analyse d’une œuvre musicale dans sa composition se penche sur les contions dans lesquelles l’auteur a changé son inspiration, pour en faire une œuvre publique.

Exemple type d’une analyse d’œuvre musicale

Une méthode simple mais professionnelle donne un aperçu d’une étude et des résultats de ces travaux, qui peuvent être obtenus par un Sfam appel. Le document présentera en première partie une identification de l’œuvre (titre de l’œuvre, présentation de la carrière de l’auteur ou du groupe musical…), la situation historique ayant inspiré l’œuvre (événements personnels ou événements en rapport avec le contexte) et enfin l’identification du genre de l’œuvre musicale. La deuxième partie d’une fiche d’analyse renseigne sur l’analyse proprement dite. L’instrumentation (orchestre philharmonique, jazz band, instruments traditionnels d’une culture) et les voix dans l’œuvre (chœurs, duo vocal) sont analysées. Les techniques qui constituent l’œuvre (tempo, les mélodies) sont étudiées ainsi que la forme intrinsèque de la création (nombre de couplets, de refrains et de strophes…). Un travail quelconque d’analyse d’œuvre musicale se terminera par une interprétation des différents résultats des analyses précédentes. Cette démarche est accomplie en faisant ressortir le message porté par l’inspiration de l’auteur, la fonction de l’œuvre et son impact dans la société et dans le temps de sa création. Cette structure d’analyse d’œuvre musicale est l’une des techniques utilisées par la Société française d’analyse musicale.

La Sfam, une société qui étudie la créativité

Les professionnels sont regroupés depuis 1985. Ils se sont fait connaître avec la publication analyse musicale revue, dont le premier numéro est paru à la fin de l’année 1985. L’organisation du premier Congrès européen d’Analyse d’œuvre musicale, qui avait connu la présence de 300 professionnels d’une trentaine de pays à Colmar en 1989, avait positionné cette association au rang des sociétés savantes. Elle organise chaque année les « Journées d’Analyse d’œuvre Musicale ». Dans le cadre de ses multiples activités, on notre des concepts novateurs comme les concerts-analyses, des groupes thématiques et des conférences avec des personnes ressources mondialement reconnues. L’objectif étant de vulgariser la création musicale dans tous ses aspects, afin qu’elle soit mieux appréhendée par le public. L’adhésion à Sfam Strasbourg peut se faire par Sfam appel. Les conditions d’adhésion donnent accès aux activités de Sfam fr.