Solutions de logements gratuits : le logement contre services une solution pour tous

Solutions de logements gratuits

Etudiants ou personnes à budget serré, ce n’est pas toujours évident de trouver un logement adapté à ses moyens. Pour aider ces individus en difficulté financière, le logement contre services peut être une bonne alternative. En optant pour cette formule d’échange d’intérêts, trouver un lieu où poser ses valises n’est désormais plus un problème. Aujourd’hui, on vous parle de cette pratique, qui fait l’unanimité en France actuellement.

Le principe du logement contre services

Par définition, le logement contre services est un dérivé de la location, qui consiste à mettre à la disposition d’un locataire une chambre meublée, en échange de quelques services. Dans certains cas, cet hébergement peut s’étendre à une maison entière, selon l’accord conclu entre les parties. Cette location hors du commun peut se faire dans un intervalle de temps déterminé ou être à durée indéterminée. Là aussi, tout dépend du contrat initial. Cette durée peut toutefois faire l’objet d’une rallonge ou d’une modification en cours de route.

Les services rendus par le locataire peuvent concerner de nombreux domaines. Cela peut aller des tâches ménagères les plus simples jusqu’aux plus grands travaux. Il se peut également que les services soient ponctuels ou réguliers. L’important, c’est que toutes les informations concernant les missions du locataire doivent être mentionnées avant de conclure un accord de logement contre services. Qu’il s’agisse d’un service de garde d’enfants à domicile, de jardinage, de ménage ou encore d’assistance aux personnes âgées, les conditions doivent être claires pour éviter tous conflits. Pour en savoir plus sur ce mode de logement gratuit, cliquez ici.

Le logement contre services : garant d’une sécurité financière

Dans les grandes villes, les loyers sont souvent hors de prix, ce qui ne facilite pas l’installation de personnes avec un petit budget. Le loyer, les courses, les factures d’eau et d’électricité… Toutes ces dépenses doivent être bien pensées et lorsque le prix de location prend une grande partie du salaire, ce type d’hébergement gratuit est l’idéal.

Les personnes en besoin de services à domicile sont également exposés à ce genre de problème. En faisant appel à des agents d’aide, les dépenses sont plus importantes, surtout lorsqu’elles vivent toute seules. C’est dans ce genre de situation que le logement contre services intervient, pour donner aux deux parties la possibilité de faire des économies.

Côté financier, ce système est très avantageux et permet de se défaire de dépenses indispensables dans la vie quotidienne. Selon l’entente entre les deux parties, l’intervenant peut être logé et nourri en même temps. Souvent, ce dernier peut ne pas se soumettre à certaines dépenses telles que les factures d’électricité et d’eau. Cela dépend en général de l’envergure des services demandés ainsi que du contrat conclu entre les intéressés.

La contribution de chaque partie dans le contrat

Bien que l’hébergement soit gratuit, ce n’est toutefois qu’un titre. Pour en bénéficier, l’échange d’intérêt est une nécessité. Dans ce système, la notion du donnant-donnant est dominante, ce qui suppose que pour recevoir, il faut donner. Dans le cas du logement contre services, le locataire et le propriétaire ont tous deux un intérêt à y gagner.

Pour le propriétaire, le fait de faire appel aux services d’un tiers contre hébergement est un bon moyen d’éviter les dépenses en agence de services d’aide à la personne. Les individus recourant à cette option sont souvent dépendants et ont le besoin de se faire assister. Il peut s’agir de personnes âgées, d’handicapés ou d’individus ayant des difficultés à vivre seuls. Il est également possible qu’il s’agisse d’une famille avec une difficulté pour exécuter certaines tâches de la vie quotidienne.

Pour ce qui est du tiers postulant, l’intérêt d’une telle initiative repose sur le fait de bénéficier d’un hébergement sans se ruiner avec les loyers mensuels. Pour remplir sa part du contrat, cette personne pourra être amenée à s’occuper du foyer, du ménage repassage ou encore des courses. Il peut arriver que le locataire ait à s’occuper de la garde d’enfants ou du soutien scolaire de ces derniers. Pour un jeune étudiant qui ne peut pas se payer une chambre ou bénéficier d’un logement étudiant, cette solution est la meilleure.

La portée sociale de cet échange de services

Outre les économies que cela peut engendrer, louer une chambre grâce à ses services permet d’aider son prochain, tout en bénéficiant d’avantages. Les personnes âgées et fragiles ont constamment besoin de compagnie. Ce moyen leur permet d’avoir une vie sociale bien remplie, mais surtout de ne plus jamais se sentir seul.

La mission d’un locataire contre services ne s’arrête pas en effet sur la réalisation de tâches quotidiennes préétablies. Ce système vise à créer un réel lien entre des générations différentes pour favoriser le développement personnel de chacun. Il est toujours intéressant d’apporter sa contribution dans le bien-être d’autrui pour s’épanouir. Et quand cette bonne cause nous permet en plus de privilégier d’un logement gratuit, on n’a strictement rien à y perdre.