Solutions d’isolation pour un confort acoustique idéal

Solutions d'isolation pour un confort acoustique idéal

Il serait vain de penser que l’isolation phonique est assurée en même temps que l’isolation thermique par un même isolant. Si les isolants naturels sont excellents pour réduire les déperditions de chaleur, ils sont moins efficaces pour filtrer les bruits. Il faut alors ajouter une couche d’isolation acoustique, comme les laines minérales.

Les différents types d’isolation acoustique

Quand on parle d’isolation acoustique, on veut protéger la maison des bruits extérieurs, mais en même temps limiter la réverbération des bruits intérieurs. Pour cela, deux solutions s’imposent : l’isolation phonique et la correction acoustique.  L’isolation acoustique vous protège des bruits venant de l’extérieur de la pièce. Par exemple, vous voulez protéger votre chambre à coucher des bruits qui émanent de la cuisine. La correction acoustique permet d’atténuer les bruits produits dans la pièce concernée. Par exemple, vous voulez réduire les bruits réfléchis et absorbés dans la cuisine à cause des vaisselles qui résonnent et des chaises qui grisent. Vous pouvez faire appel à un professionnel de l’isolation phonique sur www.filmm.org pour considérer en même temps ces deux approches et apporter un confort acoustique dans votre maison. Pour choisir un isolant, il faut tenir compte de son indice d’affaiblissement acoustique Rw divisé en deux coefficients : C et Ctr. Le premier indique le bruit rose et le second le bruit route. Plus l’indice est grand, plus l’isolant phonique est performant. Le bruit rose englobe les bruits aériens produits au sein même du bâtiment et des bruits d’avion. Le bruit route concerne les bruits aériens produits par le trafic routier.

Isolation phonique : quel isolant choisir ?

Plusieurs types de bruits sont à traiter pour l’isolation phonique de la maison. Premièrement, il faut s’isoler des bruits d’impact. Il s’agit notamment des bruits d’une paroi, le plancher, le plafond ou le mur, mis en vibration par un choc. Les bruits se transmettent de façon verticale, horizontale ou diagonale. Pour traiter ces bruits, il faut ajouter une autre couche au revêtement, dont la plus efficace reste la laine minérale comme la laine de roche et la laine de verre. La laine minérale est assez souple pour devenir comme un ressort entre les deux parements et amortir les bruits. Mais, elle est également assez rigide pour assurer la liaison mécanique entre eux. La laine de roche est particulièrement efficace pour réduire les bruits d’impact tandis que la laine de verre acoustique est idéale pour la correction phonique. Cette couche est à installer entre le sol fini et la structure porteuse pour absorber les bruits causés par le choc. Deuxièmement, il faut s’isoler des bruits aériens intérieurs. Ce sont des bruits émanant des voix des occupants, des radios, des télévisions, de la chaudière ou encore de l’ascenseur qui sont propagés dans l’air. Il faut atténuer ces nuisances sonores avec des cloisons simples ou doubles parois.

Correction acoustique : quelle solution choisir ?

Il faut installer des matériaux absorbants sur les parois de la pièce pour limiter la réverbération de l’onde sonore. Vous devez tenir compte de la capacité de l’isolant à absorber à sa surface l’énergie sonore réfléchie sur les parois de la pièce. La laine de verre est l’isolant par excellence qui arrive à estomper les bruits (surtout les fréquences aigües) grâce à sa structure poreuse. Plus elle est épaisse, plus elle absorbe également les fréquences basses et moyennes. Ensuite, vous pouvez vous tourner vers les membranes sous forme de panneaux réfléchissant pour atténuer les basses fréquences. Il faut poser ces panneaux à une certaine distance de la paroi. Enfin, vous pouvez opter pour les résonateurs, des plaques perforées installées devant la paroi pour réduire les fréquences moyennes. Elles forment une bouteille pour absorber l’énergie phonique réfléchie dans la pièce.