Textile intelligent : des vêtements qui génèrent de l’électricité (MAJ)

Textile intelligent

Les vêtements MAJ sont des habits modernes issus de la technologie. Une étude menée depuis des années permet l’intégration des systèmes électroniques dans des vêtements. Grâce à la miniaturisation, il est désormais possible de fabriquer des T-shirts qui peuvent suivre le rythme cardiaque. Cette solution peut bien être utilisée dans le domaine médical et sportif.

Le fonctionnement d’un T-shirt électronique

L’inventeur de cette création, Vincent Lambert, explique qu’un micro-capteur et des électrodes sont intégrés dans le tissu, plus précisément au niveau de la poitrine, pour permettre de générer un signal cardiaque. En effet, ces accessoires peuvent suivre les battements du cœur. De plus, le micro-capteur est en mesure de traiter les signaux électriques transmis par les mouvements cardiaques. En outre, d’autres capteurs à savoir un GPS, un altimètre, une batterie, un système électronique et une centrale inertielle 9 axes sont installés à l’intérieur du tissu. A titre d’informations, sachez qu’il est possible d’intégrer plusieurs fonctions dans un vêtement. Dans ce cas là, il faudrait, pourtant, utiliser le vêtement à son usage principal.

Le D-Shirt

Le D-Shirt de Cityzen Sciences comporte une fréquence cardiaque, un accéléromètre, un altimètre, un et un GPS. Il peut générer des informations à un smartphone via le Bluetooth. Le Consumer Electronics Show de Las Vegas l’a donné une meilleure récompense en 2014. Avec ce T-shirt, on a la possibilité de connecter des électrodes contre la peau, au niveau de la poitrine.

Des créations ingénieuses

On rencontre actuellement divers objets permettant de suivre les actions effectuées par une personne. Avec le wearable, par exemple, on peut suivre ses mouvements sportifs. Cette solution se décline en plusieurs formes comme les bracelets, les portes clés et les vêtements. Concernany les perspectives d’avenir des vêtements électroniques en particulier, les inventeurs envisagent d’intégrer des capteurs de CO2 ou de CO dans des tissus situés dans une habitation à l’instar des rideaux. Dans une voiture également, l’idée d’intégrer dans les tissus des sièges permettrait de localiser une personne du moment qu’elle se déplace. Cela pourrait être utile dans des cas suspects d’affaires militaires par exemple. Bref, il existe des multitudes d’options pour intégrer les systèmes électroniques dans le textile pour que ce dernier génère des effets automatiques alarmant son utilisateur.