Quelles sont les démarches nécessaires pour ouvrir une franchise alimentaire ?

Ouvrir une franchise alimentaire

Songez-vous à ouvrir une franchise alimentaire ? Épicerie ou commerce spécialisé dans le vin, chocolat ou bio : votre magasin attirera des consommateurs, puisque tout le monde doit se nourrir et que les Français consacrent environ 20% de leur budget à l’alimentation. Voici un aperçu de ce que vous devez faire pour vous lancer en affaires dans ce segment de marché.

Une panoplie de franchises à votre portée

De nos jours, se lancer dans le domaine alimentaire comporte tellement de paramètres qu’il est préférable de s’appuyer sur une centrale d’achat afin de bénéficier des outils, de la logistique et de la force d’un réseau de franchise. Il existe des dizaines de franchises supérette et franchises supermarché œuvrant dans ce segment de marché, que vous pouvez découvrir à cette adresse : ac-franchise.com. Il suffit de choisir en fonction de vos passions et intérêts.

Tous les profils d’entrepreneurs évoluent dans ce domaine

Ce qu’il y a de particulier avec les franchises de ce secteur, c’est qu’elles accueillent des entrepreneurs avec des profils et des parcours professionnels des plus variés. Il n’y a pas de diplôme particulier requis pour ouvrir un commerce alimentaire. Toutefois, ce secteur est caractérisé par une forte réglementation. Il est important de se familiariser avec le savoir-faire spécifique et d’accumuler des connaissances préalablement au développement de son projet de franchise. Les normes d’hygiène peuvent s’avérer très strictes, en particulier concernant la température de conservation des aliments et l’aménagement de locaux. Vous aurez aussi à respecter d’autres règles, comme l’accès aux personnes handicapées, la présence de toilettes, la conformité des instruments de pesage, etc.

Plusieurs dépenses de démarrages à prévoir

Une franchise dans ce domaine implique de nombreux investissements et dépenses de démarrage, notamment :

• Les frais d’établissement (c’est-à-dire la création de l’entreprise)

• Les droits d’entrée dans le réseau de la franchise (cela varie entre 30,000 et 400,000 euros)

• La formation obligatoire (dans certains cas, comme la vente d’alcool)

• Les frais d’ouverture de compte réseau (gaz, électricité, eau)

• Les frais de notaire, de dépôt de garantie et caution

• Le paiement du droit au bail

• Vous aurez à débourser pour des travaux d’aménagement

• Il y aura du matériel professionnel à acquérir (comme des réfrigérateurs, meubles réfrigérés, rayonnages, etc.)

• Vous pourriez avoir besoin de véhicules

• Vous aurez à vous procurer du matériel de bureau (comme des ordinateurs, imprimantes, mobilier, table de conférence, etc.)

• Bien entendu, il faudra investir dans l’acquisition de stock. Voilà pourquoi il est primordial de vous doter d’un business plan, qui analysera l’ensemble des éléments dont vous devrez tenir compte, passera en revue toutes les étapes à parcourir, et vous dotera des prévisions budgétaires nécessaires qui vous permettront de décrocher un prêt financier pour matérialiser votre projet.