Comment s’initier à l’art de la pose d’extensions 
des cils ?

Pose d’extensions 
de cils

La pose d’extension de cils figure parmi les prestations proposées par une esthéticienne. Toutefois, tout le monde souhaitant initier à cette technique peut l’apprendre en suivant quelques précautions. Cela requiert, en effet, du professionnalisme et de la passion. Notant que la pose d’extension de cils est aussi considérée comme un art.

Les principes de la pose d’extension de cils

Il existe plusieurs techniques de pose d’extension de cils, à savoir la pose traditionnelle, la pose volume russe ou l’extension de cils 3d et la pose méga-volume. Le choix de la solution diffère d’un client à un autre.

La première technique, soit la pose traditionnelle ou classique consiste à poser une extension de cils sur un cil naturel. Cette solution est surtout prisée des personnes souhaitant avoir un effet naturel. Elle permet aussi de rehausser le regard du sujet. L’extension de cil à la manière traditionnelle peut être portée sur une longue période.

Ensuite, il y a l’extension de cils volume russe. Celle-ci consiste à placer plusieurs extensions de cils (2 à 6) sur un cil naturel. Cette deuxième option requiert une certaine expertise, notamment la maitrise de la technique d’isolation. Ainsi, elle doit être réalisée par un professionnel. La pose volume russe convient surtout aux personnes qui possèdent une ligne de cils naturels très solide. Pour plus d’infos sur la pose d’extension de cils, consultez misencil.com.

Enfin, il y a la pose méga-volume. Cette dernière consiste à poser 7 à 15 extensions de cils sur un cil naturel. Elle requiert des matériaux assez spécifiques et une certaine expertise. En effet, une action non appropriée peut entraîner l’endommagement des cils du client.

La formation nécessaire et les qualités requises pour exercer le métier

Tout le monde peut effectuer une pose d’extension de cils. Cependant, cela requiert une formation préalable. Selon le cas, on peut suivre une formation cils 3d ou une autre spécialisation. Pour comprendre les techniques de base de cette discipline, il est recommandé de suivre une courte formation (de 2 jours au minimum). Durant cette période, la future technicienne peut apprendre à utiliser les types de cils et les outils nécessaires à la pose d’extension.

Durant le programme, le candidat est amené à suivre des cours théoriques et pratiques. La partie théorique permet surtout d’effectuer un diagnostic sur le client et ses besoins. Dans le module pratique, le candidat est amené à étudier un cas réel. Au long de la formation, le formateur accompagne le candidat dans toutes ses démarches.

Il faut, pourtant, noter que la formation en elle seule ne suffit pas pur exercer une pose d’extension de cils. Vu que cette pratique soit considérée comme un art, la passion pour le métier prime avant tout. En outre, la future technicienne doit avoir le goût de l’esthétique. De plus, elle doit avoir une certaine habilité. Cet art doit respecter une certaine harmonie et des techniques d’hygiène. À part cela, afin de satisfaire les besoins de sa clientèle, la technicienne en pose d’extension de cils doit avoir un bon sens de l’écoute. Enfin, avoir un grand sens de la concentration est indispensable pour exercer ce métier.

L’entretien des extensions de cils

Pour que l’extension de cils puisse tenir correctement, quelques précautions sont à prendre en compte après la pose et au quotidien. D’abord, il faut éviter tout contact avec l’eau pendant les 24 heures qui suivent la pose de l’extension. Au quotidien, il est recommandé de brosser l’extension avec une petite brosse à l’ordre d’une fois par jour au minimum. En outre, l’application de mascara sur l’extension de cils est déconseillée. Pour un entretien au quotidien, l’utilisation d’un sérum est une meilleure solution. Cela permet de conserver le bon état de l’extension.